15 décembre 2017

Métaphysique hivernale




En décembre, quoi de plus familier et rassurant que de pouvoir se replier confortablement chez soi, à l'abri du vent glacial et d'en profiter pour s'offrir quelques séances de métaphysique accompagnées d'une boisson chaude et revigorante.
 
Nulle saison n'est en effet plus propice aux activités créatives, du moins parmi les plus cérébrales d'entre elles et surtout celles qui ne sont pas trop dépendantes de la météo. C'est ainsi que dans le calme on peut tout à loisir explorer les mondes métaphysiques...
 
Ceux-ci ne nous sont pas inconnus car dès l'enfance notre pensée se tourne vers les mystères de l'esprit et du monde. Par la suite, nous échafaudons sur la base de références tirées de notre éducation et de nos diverses lectures une certaine vision d'ensemble, nous efforçant de constituer ainsi une sorte d'échantillon-test, tout prêt à servir quand il s'agira de nous confronter avec d'autres versions possibles sur le marché des concepts.

En effet, chacun d'entre nous a sans doute déjà entrepris de se concocter sa propre petite tambouille métaphysique plus ou moins élaborée, mélange de lectures et d'hypothèses personnelles. Parfois c'est la religion qui sert d'entrée en matière ou de prétexte, ouvrant la porte à des réflexions plus spécifiques et peut-être plus complexes. C'est alors que le trésor des bibliothèques s'offre au chercheur curieux, déroulant les pensées des philosophes du grand Platon à McTaggart en passant par Duns Scot, sans oublier les métaphysiciens non européens et notamment indiens.

Ces spécialistes ont parfois de drôles de préoccupations, par exemple concernant l'existence d'extraterrestres. On a plusieurs types de réponses :
  • le possibilisme : les mondes possibles existent.
  • l'actualisme : les mondes possibles sont des alternatives au monde actuel.
  • l'ersatzisme : les possibles sont réductibles à des choses qui existent.
  • le fictionnalisme : les mondes possibles sont de pures fictions.

Mais plus encore, nous constatons que la métaphysique nous accompagne tout au long de la vie, elle est toujours à côté de nous comme une vieille valise que nous ne déposons jamais nulle part. Le seul fait de penser implique nécessairement de s'interroger d'où l'on pense et dans quel but. Notre voix semble résonner sans écho, l'univers est immense et qui sommes-nous après tout ?

Toutes ces questions et bien d'autres encore nous habiteront tant que nous aurons l'instinct de garder un esprit libre et garderons l'habitude de poser un œil curieux sur le monde qui nous entoure et ses relations avec notre esprit...





Bibliographie : Fréderic Nef, "Qu'est-ce que la métaphysique ?", Folio, 2006.

Illustration : Vladimir Kush


 

19 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme ça?

Barbara Schreyer a dit…

Tout comme !

jazzman a dit…

J'admire votre faculté à tenir la distance. Vous encaissez avec le sourire et vous remettez le couvert illico.
Si vous étiez comme ça au lit, je n'ose pas imaginer...

Barbara Schreyer a dit…

Je ne vois pas à quoi vous faites allusion, toujours est-il que ça doit vous changer un peu des pavanes chez Didier Goux devant un public féminin pâmé (et masculin fort agacé !).

jazzman a dit…

Je pensais surtout à votre vie mouvementée chez H16.

Barbara Schreyer a dit…

En effet, j'ai souvent envie de laisser tomber car pour tout vous dire, ce n'est pas vraiment ma religion. Toutefois j'y vois une sorte de gymnastique mentale quotidienne qui m'astreint à une forme de discipline.

Fredi M. a dit…

Plus je vieillis plus je me sens métaphysique.
J'en viens même à penser qu'il n'y a plus que la métaphysique pour sauver la France, c'est vous dire...

Barbara Schreyer a dit…

La France, je ne sais pas. Mais nous autres, êtres dotés d'intelligence, certainement. N'oublions pas que les religions sont aussi des formes de métaphysique.

BDC a dit…

Ah là là... l'existence d'extra-terrestres, il y a pas mal d'endroits où les chercher Lady B.
https://m.youtube.com/watch?sns=em&v=CBOD7zg4zpA Merci pour cet article, bonne fin d'année chère amie !

Barbara Schreyer a dit…

Merci, Belle pour votre visite et pour cette superbe adresse où je vais pouvoir passer des heures à naviguer dans l'espace !
Et bonnes fêtes à vous ainsi qu'à votre famille !

Fredi M. a dit…

Elle est magnifique cette vidéo...Elle donne le vertige et relative nos petits problèmes de terriens.

Barbara Schreyer a dit…

Superbe, un document de bibliothèque...

Fredi M. a dit…

Hier soir sur F2 nous avons revécu les exploits de deux héros contemporains : François Gabart et Thomas Pesquet, l'un sur les mers, l'autre dans la très proche banlieue (en fait c'est comme s'il avait à peine franchi les maréchaux si l'on se réfère à la vidéo plus haut) de notre terre à 450km au-dessus de nous. Vous voyez la Porte d'Orléans ? Vous voyez le péage de Villefranche sur Saône ? Et bien c'est la distance de laquelle il observait la planète bleue. Un saut de puce dans l'immensité qui nous entoure.

Barbara Schreyer a dit…

Oui, nous sommes des points microscopiques, mais qui pensent. C'est ça qui est fort...

jazzman a dit…

Bonne année !

Fredi M. a dit…

Idem !

Barbara Schreyer a dit…

Jazznan, bonne et heureuse année toute neuve !
C'est toujours un pur régal de vous voir slalomer chez Didier Goux en artiste accompli...

Barbara Schreyer a dit…

Formidable année pour vous, Fredi ! Pour l'occasion je vous embrasse...

Fredi M. a dit…

😄😄😄
Je rougis de confusion...