24 avril 2017

Le vol de la Valkyrie






La France a pour quelques jours encore l'occasion de saisir l'opportunité exceptionnelle d'avoir une femme énergique et autoritaire à sa tête pour se sortir d'un marasme qui a déjà trop duré...
 
Les pseudo élites font mine de l'ignorer quand ils ne se permettent pas de la mépriser ouvertement, bien qu'en réalité ses partisans se recrutent dans tous les milieux sociaux. Arrivée seconde au premier tour de l'élection présidentielle, presque à égalité avec le candidat de la mondialisation et de l'européisme, elle détient en ce moment une occasion unique de montrer qu'elle existe et qu'elle ne fait pas que planer dans un rêve populiste.
 
Bien au contraire, le peuple commence à comprendre qu'il s'est fait flouer depuis trop longtemps tant par les libéraux que par les socialistes classiques, récupérés par un nouveau courant "zone euro" qui entend disposer de la France comme d'un champ d'expérience malléable et transformable à souhait.
 
Seule la blonde bretonne Le Pen en véritable valkyrie guerrière, a décidé de contrer l'alliance qui s'apprête à vendre la France au plus offrant et à externaliser sa direction. Il lui appartient dès lors de démontrer que son adversaire est bien ce loup déguisé, cette fausse gueule d'ange, ce beau parleur...
 
Déjà hier soir, grisé par les résultats du premier tour, il n'a pas hésité  à lever le déguisement pour aller festoyer dans un club à la mode sous les feux des caméras. Imprudente excursion, impudente exhibition révélant bien plus du personnage qu'il est en réalité que ne le font ses paroles toujours lisses et fluides.
 
Le Pen par contre n'a rien à dissimuler. Elle s'exprime dans un langage limpide et franc, s'offrant le luxe d'être parfaitement cash et le public lui en sait gré. Sans céder aux pressions, elle promet donc la grande alternance qui permettra enfin au peuple de choisir son destin.
 
La meilleure preuve en est qu'à cette heure-ci précisément, lundi 24 avril 2017 à 16h.05, le toujours président François Hollande a jugé utile de venir à la télévision pour prévenir le peuple des "dangers de l'extrême-droite" et pour faire part de son choix personnel du candidat Macron !
 
Publicité inespérée...





 

2 commentaires:

Kenning de Loup a dit…

Est-elle envoyée pour soutenir les braves ou pour les trahir ?

Barbara Schreyer a dit…

Sans doute pour les identifier et les conduire à la victoire !